Quel shampoing bio choisir pour des cheveux naturels ?

Bénédicte
Bénédicte
Responsable digitale

Pourquoi choisir un shampoing bio ?

Un esprit sain dans un corps sain, comme disait votre prof d’éducation physique. Et quel était votre moment préféré de votre cours d’EPS ? Oui, la douche ! L’hygiène est la toute première étape pour un corps en bonne santé. Savon, gel douche, shampoing, dentifrice… Tous sont essentiels à l’équilibre de notre organisme. Accessoirement, on leur doit aussi un peu de l’allongement de notre espérance de vie à travers les siècles. On les applaudit bien fort.

Alors, à quel moment les industriels ont-ils décidé d’introduire des substances néfastes dans ces produits originellement si bons ? Mystère et boule de gomme. Attendez, on me glisse dans l’oreillette que l’augmentation des marges pour satisfaire les actionnaires doit sûrement y être pour quelque chose…

Le bio propose une alternative saine, pour des douches qui lavent vraiment votre corps, sans le polluer de substances chimiques dangereuses. Mais contrairement aux films Disney, il n’y a pas le camp des méchants VS le camp des gentils. La réalité est malheureusement plus subtile que ça.

Ce qui se cache vraiment derrière le bio

Le bio est à la mode. Et comme tout ce qui est tendance, il est récupéré par des marques peu scrupuleuses dans le seul objectif du profit.

C’est le grand problème du greenwashing. Pour celles et ceux qui auraient séché l’anglais, le greenwashing, c’est se donner une image verte, écologique, alors qu’on ne l’est pas vraiment (du tout). Le résultat, ça donne des grandes marques de cosmétiques, qui sortent une gamme bio, alors que leur processus de production n’est absolument pas écologique. Un peu comme votre ex toxique qui vous dit “mais j’ai changé, tu sais”. Hum, hum, hum.

Revenons-en à nos shampoings. Voici quelques astuces pour ne pas vous perdre dans la jungle du vocabulaire (parfois marketing) qui envahit les rayons des supermarchés.

Bio ne signifie pas écologique

Bio veut simplement dire que les ingrédients issus de l’agriculture (ou de l’élevage) ont été cultivés (ou élevés) selon les normes biologiques en vigueur.

Cela ne signifie pas que l’entreprise a un engagement écologique, ni que le produit a été fabriqué de façon locale, ni que son emballage est recyclable.

Pour savoir si un produit est écologique, renseignez-vous sur la marque (Google est votre ami).

Nous, on a un processus de production transparent. Tous les fruits dans nos produits proviennent des invendus de producteurs locaux, nos emballages sont recyclables (et on les a réduits au maximum pour limiter les déchets), et notre fabrication est 100% française. Et évidemment, on est bio !

Naturel n’est pas équivalent à bio

L’ammoniaque est naturelle. Ce n’est pas pour autant qu’elle est bonne pour votre santé. Méfiez-vous de ce terme : il est très souvent utilisé à tort et à travers sur les emballages des shampoings industriels. A contrario, les très petites entreprises, qui n’ont pas les moyens de payer une certification, peuvent aussi l’employer, et dans ce cas, en toute honnêteté. Une fois encore, faites vos recherches, et faites-vous une idée de l’authenticité de la démarche de la marque.

On a obtenu plusieurs certifications bio, et on indique aussi le pourcentage d’ingrédients d’origine naturelle dans nos produits. Encore mieux que les shampoings 2 en 1 !

Choisir un shampoing doux pour toute la famille

Bref, revenons au sujet : quel shampoing bio choisir ?

On arrive au moment touchy. Ca vous est forcément déjà arrivé : vous invitez votre pote à prendre un café chez vous, et elle commence à essayer de vous vendre ses tupperwares / bijoux / lingerie dans votre salon. Pas agréable, ni pour elle, ni pour vous.

C’est pourquoi, on va être transparent (pour ne rien changer). On fabrique et vend des shampoings bio. Pour nous, ce sont les meilleurs du monde. Parce qu’on les a conçus avec des fruits bio locaux. Parce qu’on y a mis des ingrédients respectueux de votre santé (et de la planète). Parce qu’on est une petite entreprise engagée, et qu’on se fait petit à petit une place aux côtés des mastodontes. Donc, on ne va pas vous parler de nos concurrents (même s’ils peuvent être très bien aussi), mais seulement de nos shampoings.

On vous présente Pompompidoux, le shampoing doux qui convient à tous les types de cheveux. C’est la petite robe noire de votre salle de bain : un incontournable !

Idéal pour les cheveux : longs, courts, épais, fins, secs, abîmés, colorés, blanc, blond, brun, roux, bouclés, frisés, à pellicule, sans pellicule, à ceux des enfants, des adolescents, des adultes, bref, on va arrêter ici la liste : il convient à tout le monde.

Comment cela est-il possible ? Tout simplement en partant du principe qu’un shampooing sert à… Nettoyer vos cheveux (non, on n’a pas réinventé l’eau tiède). On a donc mis au point une formule toute douce, avec des agents lavants non agressifs, qui conviennent à tous les types capillaires.

On a ajouté des actifs naturels bio, pour embellir vos cheveux :

  • la protéine d’amande douce, pour adoucir la fibre et la protéger contre les agressions extérieures
  • le jus de feuilles d’aloe vera, pour hydrater sans alourdir
  • l’huile de ricin, pour hydrater en profondeur et réparer les pointes abîmées
  • la pomme, pour son odeur ultra-fraîche, pour son action antibactérienne, et pour la brillance qu’elle apporte. Miam !

Et en plus, Pompompidoux obtient la modeste note de 100/100 sur Yuka.

Choisir un shampoing pour cheveux gras

Un shampooing universel, c’est bien, mais dans certains cas, un traitement ciblé s’impose.

Les cheveux à tendance grasse ont besoin d’un shampooing adapté, qui nettoie le cuir chevelu sans le décaper.

Sorbet Givré a été mis au point pour rééquilibrer les chevelures produisant un excès de sébum. C’est votre allié au quotidien. Il vous aide à espacer les lavages, redonne de la légèreté à votre crinière et surtout booste votre confiance en vous.

Comment ce miracle est possible ? Grâce à dame Nature, pardi ! Les propriétés des plantes bio agissent directement sur votre cuir chevelu :

  • l’arbre à thé, huile essentielle très utilisée en aromathérapie, assainit et apaise
  • le citron, sébo-régulateur reconnu, purifie et limite le développement des mauvaises bactéries
  • le concombre, utilisé pour ses propriétés calmantes, mais aussi pour son astringence
  • la menthe, sélectionnée pour ses vertues antibactériennes (et pour son odeur fraîche)

A cela s’ajoute un pointe de zinc, un sel minéral indispensable à notre organisme, qui aide à la cicatrisation et à l’équilibre du cuir chevelu.

On a aussi inclus des prébiotiques. Il s’agit d’un engrais qui favorise le développement des bonnes bactéries, nécessaires à la régulation de la peau en général, mais aussi du cuir chevelu (qui est aussi de la peau, les chauves nous le prouvent, n’est-ce pas ?).

Et pour limiter les prises de tête, on le propose en format maxi de 400 mL. Une bonne action pour la planète (on limite les déchets) et pour la charge mentale (moins besoin de penser à refaire les stocks).

Appliquer un après-shampoing bio et nourrissant

Utiliser un shampooing bio et sain, pour ensuite étouffer vos cheveux avec un après-shampooing toxique, ça n’a aucun sens. Pour éviter de mélanger les torchons et les serviettes (comme dirait mamie Yvette), visez la cohérence.

Utilisez un après-shampooing bio, écologique, et qui vous respecte. Dans notre gamme, utilisez Chapeau Melon. Il rendra votre chevelure divine, vous n’aurez plus qu’à sortir vos bottes de cuir, et vous serez à ravir !

Et si vous êtes jusqu’au boutiste, on propose aussi des gels douches bio et des soins hydratants bio, et des dentifrices bio, et… Bref, tout ce dont rêve votre salle de bain !

Les ingrédients à bannir

Pour vous aider dans votre choix, voici les ingrédients à fuir. Si vous les voyez apparaître dans la liste INCI (celle écrite en tout petit au dos), reposez tout de suite le produit, respirez un grand coup : vous venez de préserver votre corps de substances pas très recommandables.

Tout d’abord, évitez à tout prix le paraben, conservateur chimique suspecté d’être un perturbateur endocrinien.

Ensuite, laissez tomber le silicone. A la rigueur, pour vos moules à gâteau, pourquoi pas, mais, sapristi, que viennent-ils faire dans vos cheveux ? Ah, si, ils apportent de la brillance (tout en étouffant la fibre). Et polluent l’eau.

Enfin, rejetez les sulfates irritants. Oui, ceux qui décapent vos tifs, irritent votre crâne, et qui accessoirement, sont issus du pétrole.

Évidemment, tous ces produits sont absents de nos compositions. Si vous voulez creuser le sujet, allez jeter un œil à notre guide sur les 3 ingrédients à bannir de votre routine cheveux.

Les questions fréquentes

Un shampoing bio qui ne coûte pas un rein, ça existe ?

Oui, en grande surface, vous trouverez des shampooings de marques connues, version bio, à prix accessible. Toutefois, attention au greenwashing : ce n’est pas parce que c’est bio que c’est écologique ou naturel ! Nous, on a fait le pari de proposer des produits bio à prix doux, respectueux de l’environnement, de votre santé, et engagés dans l’économie locale.

Un shampoing bio qui mousse, ça existe ?

La mousse abondante est produite par les sulfates agressifs, bannis des cosmétiques écologiques. Jadis, les shampooings écologiques ne moussaient pas. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas : on a trouvé des alternatives aux sulfates agressifs dérivés du pétrole, notamment avec des sulfates issus de la coco. Tout doux pour votre chevelure, et bien moussant sous vos doigts.

Un shampooing écologique qui sent bon, c’est possible ?

Le cliché du bio qui pue, c’est fini ! Oui, vous pouvez vous badigeonner de produits aux mille senteurs variées, tout en faisant plaisir à la planète, et à votre santé ! Nos shampooings sentent bon la pomme et le citron, pour vous doucher comme dans un verger !