Pulpe de Vie

QUI SOMMES-NOUS

Ça, c’est Julie, la fondatrice de Pulpe de Vie (mais là, elle ne le sait pas encore, c’était il y a dix ans !)

Julie, elle tire un peu la tronche, d’abord parce qu’elle est à Paris (d’où la pluie), mais surtout parce qu’elle en a un peu marre de son boulot en marketing dans un grand groupe agro-alimentaire.

Ça, c’est toujours Julie, mais déjà un peu plus contente (et bronzée). Déjà, parce qu’elle a déménagé dans le sud de la France, mais aussi parce qu’avec son amie Mélanie, elles viennent d’avoir une super idée : pour remonter le moral de tout le monde (et même des parisiens grincheux), elles vont créer ensemble une gamme de soins cosmétiques anti-blues, fun, bonne pour la peau, mais surtout RESPONSABLE !

Julie, la planète, elle la considère un peu comme sa pote. Il faut dire qu’elles se connaissent bien toutes les deux : Julie a grandi en Afrique, et n’a depuis jamais perdu ce goût du voyage. Très sensible à l’environnement et au consommer local, il était impensable pour elle d’aller se fournir à l’autre bout du monde…Des cosmétiques bio oui, mais faits en France s’il vous plait !

Encore fallait-il en trouver la composition idéale (on ne pouvait pas mettre que de la joie et de la bonne humeur sur l’étiquette !). Des produits naturels, bio, locaux… L’idée fut vite trouvée : ses recettes seraient élaborées à partir de fruits frais, 100% naturel. Du jamais vu, à une époque où les produits de beauté bio se résumaient surtout à des packaging ternes et des odeurs fortes. Bref, il était temps de passer au bio 2.0 : coloré, fun, et pep’s !

« Des soins pour le visage avec des fruits frais ET locaux, c’est totalement fou !».

Fou, oui, mais faisable. Les ingénieurs en laboratoire furent formels : non seulement le projet était réaliste, mais en plus, l’idée était bonne. Il ne restait donc plus qu’à trouver la bonne formulation, mais surtout, les acteurs principaux de cette histoire naissante… Les fruits !

Afin de réaliser ce casting de choc, cap sur le Hollywood des fruits : la Provence ! Tomates bien mûres, melons sucrés, pêches juteuses… Ce n’est pas la matière qui manquait. Pour rester le plus local et frais possible, Julie est donc partie sillonner la région PACA à la rencontre de petits producteurs.

C’est sur le terrain qu’elle s’est rendu compte d’une triste réalité : l’impressionnante quantité de fruits et légumes jetés en raison d’un calibre différent, d’une forme atypique… En bonne Brigitte Bardot des maraichers, Julie prit une décision qui fait aujourd’hui encore partie intégrante de l’ADN Pulpe de Vie : son approvisionnement serait local, mais également anti-gaspi, en n’utilisant que ces fruits et légumes déclassés.

Pendant des mois, Julie a travaillé d’arrache-pied, envoyant elle-même ses colis, décrochant ses premiers contrats en boutique avec Nature et Découverte, Monop Beauty…

Ni employés, ni minions, ni elfes du père Noël : c’est avec les moyens du bord, une volonté de fer, et beaucoup de vitamine C (merci les fruits) que Pulpe de Vie a finalement pu prendre son envol !

10 ans et 13 produits plus tard, nous faisons quotidiennement le bonheur de milliers de consommatrices qui peuvent désormais retrouver nos soins Bio en grande surface, ou sur internet comme vous en ce moment même. (d’ailleurs on vous invite à retourner trouver votre bonheur sur notre page boutique après cette petite page de lecture !)

 

Julie a également délaissé le système-D pour une vraie équipe, et de vrais bureaux, en plein cœur du quartier du Panier, à Marseille, d’où nous vous racontons actuellement cette jolie histoire. Ils vécurent tous très heureux et eurent une magnifique peau !

X