Gel hydroalcoolique ou savon, lequel est le plus efficace ?

Bénédicte
Bénédicte
Responsable digitale

Quel produit utiliser pour se laver les mains ?

Le gel hydroalcoolique

Depuis une certaine pandémie, c’est devenu le réflexe hygiène. Il est plus qu’idéal après avoir touché une barre de métro / bus / tram, après avoir serré une main à la propreté douteuse, ou encore en sortant des toilettes publiques (la fameuse gymnastique “je me lave les mains, j’essaie de sortir sans toucher la porte, zut j’ai touché la porte, bon OK, je mets un coup de gel hydroalcoolique, ça va aller” ).

Ce produit est pratique lorsque l’on n’a pas un point d’eau et du savon à disposition. Mais il ne doit pas se substituer à un vrai lavage de mains. Problème : il est très souvent mal utilisé. Il ne s’agit pas de mouiller grossièrement ses mains et de les sécher dans son pantalon (oui, on vous voit, les mauvais élèves dans le fond !).

Il faut se frictionner les mains de la même façon qu’un lavage avec de l’eau et du savon, pendant minimum 30 secondes, et jusqu’à ce que le produit s’évapore. Pensez à bien frotter la paume, le dos de la main, les espaces entre les doigts, le bout des doigts et le dessous des ongles. Ne négligez pas non plus les poignets.

Sa formulation contenant de l’alcool, il assèche la peau. Pour éviter les mains de croco, on pense savon illico !

Dans les hôpitaux, le gel hydroalcoolique est très utilisé, car justement, les professionnels de santé savent comment l’appliquer. Prenez exemple sur eux, mais privilégiez le bon vieux lavage à l’ancienne, avec de l’eau et du savon.

gel hydroalcoolique

Le savon

Vous l’aurez compris, le savon est la solution idéale pour l’hygiène des mains (et du reste du corps en général).

Ses petits plus ? Il sent bon, il mousse, il est formidable pour faire des batailles de bulles. Bref, que du bonheur !

Associé à l’eau, il élimine les saletés, bactéries, et virus. De nombreuses études ont démontré une efficacité bien supérieure à celle des solutions hydroalcooliques.

Mais alors, le savon, qu’est-ce que c’est ? Ce terme désigne aussi bien les savons solides, de type savon de Marseille (pour se laver le corps), que les savons mous type savon noir (pour le ménage de la maison) que les savons liquides, type gel douche. Pas le même nom, mais grosso modo, même action.

Le savon est une molécule amphiphile. Pas de panique, je vous explique !

Les molécules amphiphiles ont une partie qui aime l’eau mais pas le gras (hydrophile), et l’autre qui aime le gras mais pas l’eau (lipophile). Les parties lipophiles emprisonnent les particules grasses des saletés, et lors du rinçage, les parties hydrophiles s’y accrochent. Les salissures (bactéries, virus, graisses..) sont alors éliminées.

Concernant la méthode pour se nettoyer les mains, c’est la même que celle pour le gel hydroalcoolique (et accessoirement, celle qu’on nous a répété pendant la pandémie de celui-dont-on-ne-veut-plus-prononcer-le-nom).

Comment contrer la sécheresse engendrée par le lavage de main ?

Utiliser des savons doux

On l’a déjà dit, mais on le répète : évitez d’utiliser du gel hydroalcoolique, sauf si vous n’avez pas de point d’eau et du savon à disposition. L’alcool sur vos mains, c’est comme l’alcool le vendredi soir : un petit verre, c’est sympa, un cubi, c’est de trop !

Concernant les savons solides, privilégiez des produits surgras, comme les savons saponifiés à froid, ou bien les savons enrichis en huile. Ils nettoient efficacement, tout en laissant un film gras protecteur sur la peau.

Et pour le choix de savon liquide, optez pour des produits ne contenant pas de tensioactifs agressifs. Privilégiez les produits bio : leur composition interdit ces produits nocifs pour votre corps et pour l’environnement. Tous nos gels douches bio contiennent du sodium coco-sulfate, un tensioactif doux issu de la coco. C’est bon pour votre peau et pour votre santé (cette fois-ci, trinquez autant que vous voulez !).

Utiliser de la crème hydratante

Pendant la gueule de bois du samedi (celle d’après le vendredi soir, vous suivez ?), le meilleur remède, c’est la crème glacée. Un grand pot bien gras. C’est pareil avec vos mains. Voici pourquoi.

L’épiderme est naturellement recouverte par un film hydrolipidique, dont la fonction est d’empêcher l’évaporation de l’eau contenue dans la peau. Le lavage des mains élimine cette protection, en même temps que les saletés. Les glandes sébacées mettent du temps à produire de nouveau ce film, et c’est à ce moment que la peau de vos mains est la plus fragile.

Pour protéger vos mimines entre les lavages répétés, contre les agressions du froid, de la chaleur, et des sur-sollicitations, la crème pour les mains est la solution.

Elle a une double action : elle apporte de l’eau à la surface de la peau (très utile en cas de temps sec), mais surtout, elle dépose un film gras qui emprisonne les molécules d’eau, les empêchant de s’évaporer de la peau. Résultat : l’épiderme est protégé et hydraté. Vos mains sont douces, comme les oreilles d’un labrador !

Pour en savoir plus sur comment protéger votre peau, jetez donc un œil à notre article “Pourquoi a-t-on la peau sensible“.

Pour votre peau, privilégiez des produits bio, pour vous assurer d’une composition saine.

Nous, nous ne proposons pas de crème spécifiquement pour les mains.

Tout d’abord, car tous nos produits sont conçus pour les peaux sensibles, grâce à une formulation très douce. Nous apportons la même qualité à tous nos soins, qu’importe la partie du corps à laquelle ils sont destinés.

Ensuite, on a horreur du gaspillage. Or, les crèmes pour les mains sont généralement conditionnées dans des petits tubes, qui produisent un max de déchets.

Dans une démarche bio et écolo, utilisez notre baume à la figue BIO, ou notre lait au raisin BIO. Tous deux nourrissent intensément la peau, et la protègent durablement.

Vous voilà parée pour affronter germes, bactéries et virus !