• Français
OU NOUS TROUVER
Pulpe de Vie
section background

On a la tchatche

15 points à vérifier pour bien choisir son gel douche

15 points à vérifier pour bien choisir son gel douche

Comment choisir son gel douche lorsque l’on a pas un bac + 7 en chimie ? Quelles sont les substances à éviter, celles à privilégier ? Comment reconnaître un gel douche VRAIMENT naturel ?

Et oui, avant d’écrire cet article, nous aussi, on pensait que le but d’un savon était d’être CLEAN. Pourtant, en analysant la liste des ingrédients présents certains gels douches industriels ( qui nous donnent pourtant envie de gambader à oilp dans des champs de lavande quand on fait nos courses tant ils prônent le naturel) , on a plus trop envie de nous laver . Pour ne pas en arriver à de tels extrêmes, voici le petit guide de survie lorsque vous choisissiez votre gel douche.

  1. Regarder les premiers ingrédients de la liste INCI

Comme vous le savez peut-être, la liste INCI vous indique les ingrédients présents dans votre gel douche, dans l’ordre croissant des quantités utilisées. Un gel douche à la noix de coco par exemple, dont la  « coco nucifera oil » arrive en 15ème position sur la liste INCI, révèle qu’à défaut de contenir autant de noix de coco que ce que vous pensiez, on vous prend peut-être un peu pour un concon. L’ordre a donc son importance.

  1. Éviter les listes INCI à rallonge

Plus la liste est longue, plus vous avez de chance de trouver des ingrédients nocifs et/ou substances toxiques dans votre gel douche ! Plus la liste est courte, mieux c’est.

  1. Éviter les sulfates

Le plus souvent en tête de liste INCI, il peuvent apparaitre sous différentes dénominations :  «  Sodium Lauryl Sulfate », « Sodium Lauryl Sulfate »… Tensioactifs servant à faire des bubulles et base lavante à moindre coût pour les industriels, les sulfates sont connus pour être très irritants. Ils vont ainsi décaper la peau, et abimer au passage notre barrière hydrolipidique. En d’autres termes, un gel douche qui prétends être hydratant et qui contient des sulfates, c’est un peu comme un gel apaisant à base d’ortie. Évitez-le donc si vous avez la peau sensible, ou réactive !

  1. Pas besoin de mousser pour laver

Et oui, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains produits BIO moussent beaucoup moins que les cosmétiques traditionnels ! Attention cependant, un produit BIO peut contenir des sulfates, car il est autorisé dans la charte Ecocert.  Pourtant, pas besoin de mousse pour nettoyer : c’est un préconçu marketing que nous avons assimilé.

  1. Attention à la mention « Sans Paraben »

Afin d’attirer certains consommateurs peu avertis, de nombreux gels douche mettent en avant la mention « sans paraben ». Alors certes, les paraben, ces conservateurs soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens sont à éviter, cependant la mention « sans paraben » ne vous indique pas par quels conservateurs ils ont été remplacés ! Certains industriels les ont switchés pour les fameux «  MIT » ( ça va plus vite que méthylchloroisothiazolinone, on offre un produit au premier qui arrive à le caser au scrabble) . Ceux-ci ont pourtant étés interdits en février 2017 dans les produits non-rinçés : vous comprendrez donc pourquoi malgré le risque fort de réaction allergique, vous pouvez toujours les trouver dans votre gel douche !

  1. Évitez les conservateurs comme le Phénoxyethanol

Perturbateur endocrinien suspecté, il peut également provoquer des troubles du foie . Par mesure de précaution, mieux vaut s’en passer : promis, on peut faire du gel douche sans =) Ainsi, on peut conserver un produit avec de l’alcool ou des alternatives aux conservateurs chimiques. Certains sont suspectés d’être dangereux, uniquement pour prolonger la DLUO.

  1. Dans la famille «  je dois éviter » je voudrais…

La liste est longue : BHT, EDTA, huiles minérales – paraffine ( faites à partir de pétrole), allergènes, ammonium quaternaire, triclosan … Afin de les identifier, on vous conseille des applications telles que YUKA ou INCI BEAUTY : elles permettent de vulgariser les listes INCI et vous indiquer lorsque des composants à éviter sont présents. Attention : ce sont des outils complémentaires à la lecture, mais certaines applications ne prennent pas tous les facteurs en compte, comme par exemple les % des ingrédients, l’origine ( un même produit peut être d’origine synthétique ou naturelle comme les parfums par exemple..) etc etc…

  1. Fiez-vous aux labels !

Les labels sont une garantie de qualité qui vous aideront déjà à faire une première pré-séléction dans le choix de votre gel douche. En effet, si certaines marques n’hésitent pas à s’inventer leur propre label ou à utiliser un marketing ou des appellations trompeuses, un label, lui, doit répondre à une charte éthique et qualitative bien précise. Les plus connus sont ainsi Cosmebio, Ecocert, Vegan, Cruelty Free… Vous pouvez retrouver leur charte sur leur site internet respectifs !

  1. Privilégiez les bases lavantes d’origine naturelle

Ces bases lavantes d’origine naturelle sont tout autant efficace, mais voilà : elles coutent plus chères que celle d’origine chimique (comme vu précédemment, le sodium laureth sulfate par exemple). L’une des bases les plus qualitatives utilisées dans les gels douche BIO, connue pour hydrater et respecter la peau est le sodium cocoyl glutamate, un mélange d’huile de coco et de fermentation de sucre (blé).

  1. Choisissez votre savon… Sans savon

Bon, on est dans le perfectionnisme, mais il est vrai que le savon peut être agressif avec les peaux sèches ou sensible ! Si votre peau présente ces caractéristiques, mieux vaut privilégier un gel douche riche en huile – corps gras ( glycérine végétale par exemple) , plutôt que contenant du savon.

  1. Le logo VEGAN peut avoir son importance

Et ce, pour deux raisons, savez-vous que par exemple le savon solide peut contenir de la graisse animale ? Et oui, nous sommes pourtant au 21ème siècle. Le savon vient de la réaction chimique d’un corps gras avec de l’hydroxide. Il peut donc être d’origine vegan ou animale : si la mention « sodium tallowate » ou « sodium lardate » apparait, votre savon contient bien de la graisse animale de bœuf ou de porc. Miam.  Deuxième raison : les substances controversées telles que les conservateurs etc.. sont testées sur les animaux. Not cool.

  1. Pour la planète, évitez les microplastiques

Souvent sous la dénomination de « polymer », « polyquartenium »… Ces substances non biodégradables sont une catastrophe pour les océans : ils sont tellement petits qu’ils ne peuvent pas être filtrés ! On peut les trouver dans les gommages, mais pas que : ils servent de paillettes dans les bains moussants, de liant, sont censés améliorer la texture…

Une bien maigre consolation pour un moment de plaisir éphémère, lorsque l’on sait qu’ils ne sont pas biodégradables, et s’accumulent dans le système digestifs des animaux.

  1. Ne vous fiez pas (que) au pourcentage d’ingrédients naturels

Certaines marques jouent sur la naturalité des produits : elles peuvent être 95% d’origine naturelle, et contenir conservateurs, microplastiques, perturbateurs endocriniens… Comme indiqué plus haut, seule votre analyse de la liste INCI ( on vous conseille l’application INCI Beauty pour vous aider dans votre périple) et le contrôle d’organisme indépendants comme Cosmébio, Ecocert.. Sont des indicateurs pertinents pour vous aider à distinguer un gel douche qui vous greenwash plus qu’il ne vous wash, d’un gel douche sain.

  1. Le flou sur les parfums

Un autre possible allergisant, peut provenir des parfums. En effet, les parfums synthétiques ont plus de chance de vous faire des allergies que les parfums naturels ( qui, attention, peuvent également vous en provoquer, naturel ne veut pas forcément dire absence d’allergie !). Malheureusement, le fabricant n’est pas tenu de préciser l’origine du parfum (ou fragrance) sur son gel douche. A vous de directement contacter à la marque quand ce n’est pas évident ( un gel douche au bonbon par exemple ne laisse que très peu de doute 😉)

  1. On vous indique où trouver un gel douche BIO, Cruelty Free, Vegan, et anti-gaspi

Partant de (tous) ces constats, nous avons voulu faire le gel douche le plus naturel possible : PIMP MY MOUSSE, gel douche énergisant au pamplemousse, PEACH PLEASE, gel douche nacré adoucissant à la pêche BIO et OUPS I FIGUE IT AGAIN, gel douche à la figue et à l’amande BIO  sont 99% d’origine naturelle, certifiés BIO, Vegan et Cruelty Free. Mais pas que. Ils sont également composés d’une base lavante naturelle douce et hydratante, le sodium cocyl glutamate, utilisent des parfums de fruits naturels et éthiques (provenant de fruits de Provence invendus alimentaires ), de la glycérine végétales (1er ingrédient utilisé après l’eau)  et de l’aloe-vera … Et surtout ne contiennent aucun produit nocifs (sans sulfate, PEG , micro-plastiques, sulfates, tensioactifs…)

Pour  en savoir plus sur nos gels douche bio à 3,98€.

Pour aller plus loin, on vous conseille de découvrir également quelles sont les substances à éviter dans le dentifrice .

Dans On a la tchatche Partager :  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X