Made in France
  • Français
ESPACE PRO CONTACT
Pulpe de Vie
6 gestes à adopter pour une hygiène intime saine au naturel

6 gestes à adopter pour une hygiène intime saine au naturel

Marre de mettre votre joli minou sur la touche ? T’as raison Johnny, on ne laisse pas bébé dans un coin ! Pourtant, ce n’est pas évident d’évoquer cette zone si intime de notre anatomie, qu’on délaisse trop souvent pour s’attarder sur des parties plus « visibles ». Or, notre intimité est régulièrement mise à rude épreuve, par notre environnement et notre hygiène de vie, et fait face à de nombreux désagréments ! C’est pourquoi, on vous dit tout pour garder une intimité en bonne santé naturellement et survoler ces inconforts comme les superwomen que nous sommes !

Ouiii les petits gestes du quotidien sont hypers importants ! Non chéri(e), pour une fois ce n’est pas à toi qu’on s’adresse… Alors voici un rappel, pas si évident mais ô combien essentiel, des bonnes pratiques à avoir :

1. On choisit ses sous-vêtements avec précaution !

Ok les culottes en coton ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy… Pourtant rien de mieux pour protéger cette zone sensible. On les choisit de préférence BIO, certifiées GOTS et fabriquées en France. Le label GOTS (Global Organic Textile Standard) assure que le tissu soit biologique ou qu’il contienne au moins 70% de fibres biologiques et certifie toutes les étapes de fabrication.

2. On évite de porter des vêtements trop serrés !

Le frottement provoqué par des vêtements trop étroits peut entrainer des infections vaginales de type mycose. Même si elles sont sans gravitées, elles demeurent très gênantes. Alors, on évite de porter son slim qui fait un boule qui chamboule tous les jours et on essaie d’alterner avec des pantalons plus larges de préférence en coton plutôt qu’en tissu synthétique. Également, les sous-vêtements humides conservés trop longtemps peuvent déséquilibrer votre flore vaginale. On vous conseille donc de filer vous changer rapidement après une séance de sport et de ne pas trop trainer dans votre maillot de bain mouillé 😊

3. On oublie la douche vaginale !

OK, ça c’est LA pire idée qui soit, sauf si vous voulez faner votre jolie fleur. (Et à moins d’avoir une indication spécifique de votre médecin). Votre vagin est parfaitement capable de s’auto-nettoyer. On lave uniquement la partie « extérieure » de la vulve avec de l’eau ou un soin lavant bio adapté.

4. On mise sur un soin lavant sans savon, au PH neutre et BIO !

Le choix de votre soin est primordial. Alors, on scrute les sulfates, les parabènes et autres substances chimiques et on vérifie qu’il soit certifié BIO. Également, il doit être sans savon et avec un pH neutre. Le gel douche n’est donc pas adapté à votre intimité, qui a un pH plus acide que le reste de votre corps.

On vous recommande d’utiliser un soin le plus naturel possible. En effet, certaines plantes aux propriétés hydratantes et apaisantes font des merveilles. L’aloé véra est un remède naturel, reconnu depuis des millénaires pour calmer les irritations des muqueuses de la peau.  

Chez Pulpe, on a conçu un soin lavant intime BIO à l’abricot BIO anti-gapi et à l’aloé vera pour une hygiène intime saine au naturel. Parfait pour mettre votre p’tit abricot à l’abri 😉

5. On opte pour une toilette féminine minimaliste !

Bye, bye, gants de toilettes et autres fleurs de douche qui sont de véritables nids à microbes. On se nettoie avec ses mains (propres bien évidemment). Et on limite le nombre de toilettes intimes quotidiennes : entre une et deux au maximum par jour suffisent, au risque de déséquilibrer votre flore vaginale. Et au passage vous rendrez service à notre chère dame nature !

6. On fait le bon choix avec ses protections hygiéniques !

A bas les tabous ! Comment parler de notre féminité au naturel sans évoquer les règles ? Vous savez, celles avec qui on doit cohabiter au moins 60 jours / an, alors qu’on n’a jamais donné notre accord…

Donc autant vivre le plus en paix possible avec ces squatteuses de l’enfer et cela commence par un choix adapté et éclairé de ses protections hygiéniques.

Les protections dites « classiques » que sont les tampons et les serviettes hygiéniques jetables, ne sont pas les alliés de votre flore et encore moins de la planète. Aujourd’hui, il existe des protections alternatives bien plus respectueuses de votre vulve et de l’environnement. On fait le tour de 3 solutions, plus saines et durables, afin de vous aider à trouver celle(s) qui s’adapte(nt) le mieux à votre vie !

  • Les serviettes hygiéniques lavables :

Plus proches des protections conventionnelles, elles ont l’énorme avantage d’être beaucoup (beaucoup) plus écologiques. En effet, elles peuvent être réutilisées en moyenne jusqu’à 200 fois et sont faciles à laver à la main ou en machine. Pour celles qui ne jurent que par la bonne vieille serviette hygiénique jetable, on vous conseille fortement d’opter pour les protections à la cellulose végétale. Disponibles dans tous les magasins BIO et sur les sites internet spécialisés, elles sont sans perturbateurs endocriniens et sans parfum.

  • Les culottes menstruelles lavables :

Il en existe pour tous les gouts, en fonction de votre type de flux et de vos préférences esthétiques. Pratiques et confortables, rien ne les différencie d’une culotte traditionnelle excepté le fond qui est renforcé. Comment ça marche ? Vous enfilez votre culotte de règle et hop c’est parti pour 8h à 12h de liberté ! Une fois la journée finie, on rince abondamment à l’eau froide et en machine Simone ! Ces culottes rencontrent un tel succès auprès des femmes qu’on les trouve dorénavant un peu partout.

  • Les coupes menstruelles ou cups :

Bien qu’on en entende de plus en plus parler, on sait que cette solution ne fait pas l’unanimité. En gros, soit on aime soit on déteste. Cette petite coupe en silicone médical est à placer à l’intérieur du vagin où elle récolte le flux grâce à son petit embout en forme d’entonnoir. Sa durée de vie est d’environ 5 ans. C’est une très bonne alternative au tampon traditionnel, puisqu’une fois correctement placée, elle est très confortable et invisible. Parfaite pour les journées de chill au bord de la plage ou pour faire ses longueurs de piscine !

Cette protection requiert tout de même quelques précautions d’usage. Il est préférable de la porter uniquement la journée et pour une durée maximum de 6h. Egalement, elle doit être stérilisée à l’eau bouillante pendant 5 minutes entre chaque utilisation et manipulée avec des mains propres. Vous pouvez en trouver facilement dans les magasins BIO, en parapharmacie ou sur les sites internet de marques spécialisées.

Dans Bien-être, On a la tchatche Partager :