Made in France
  • Français
ESPACE PRO CONTACT
Pulpe de Vie
Ma peau me brûle, que faire ?

Ma peau me brûle, que faire ?

Aïe, ça me brûle/picote/démange… La peau, cet organe vivant et sensible, réagit à sa façon – parfois mal comprise – face aux innombrables agressions du quotidien contre lesquelles elle joue le rôle de bouclier. La peau du visage en première ligne, exposée toute la journée à toutes sortes d’épreuves dignes de Koh Lanta, finit parfois par nous faire savoir son mal-être de façon très explicite. Rougeurs, tiraillements, sensations de chaleur : que faire quand votre peau se met à partir en live ?

Pourquoi ma peau réagit-elle ainsi ?

« Ca me hérisse » « Ca me donne des boutons » : nos expressions du quotidien l’incarnent, la peau est le réceptacle de nos émotions. Mais pas que ! Les causes de sa sensibilité peuvent être extrêmement diverses, et parfois difficiles à identifier. Elles peuvent aussi se cumuler, parce que plus on est de fous, plus on (ir)rit(e)…

  • Environnement : passage du chaud au froid, air sec, soleil, vent, pollution, radiateurs et clims
  • Variations hormonales
  • Stress, émotions violentes
  • Alimentation et/ou mode de vie déséquilibré
  • Cosmétiques trop chimiques ou abrasifs
  • On y pense moins, mais aussi des mauvaises habitudes : des frottements répétés sur une zone du visage due à une coupe de cheveux inadaptée ou à des tics d’expression par exemple

Une peau qui se met à réagir à des stimuli qui ne déclenchaient rien auparavant est une peau dont le seuil de tolérance a changé et à laquelle il faut s’adapter rapidement, sous peine de voir le phénomène prendre une ampleur indésirable… Dans les cas les plus sévères, il devient parfois même difficile de laver ou d’hydrater la zone réactive, car la peau ne supporte plus rien, même pas l’eau !

Si les peaux fines et sèches en sont le plus souvent victimes, les peaux mixtes à grasses peuvent être également impactées par des problèmes d’hypersensibilité, surtout qu’on a tendance à les décaper davantage. Plus généralement, on constate une prédisposition chez les femmes à peau claire et fine, qui est d’ailleurs souvent héréditaire.

Contrairement à une idée reçue, une peau qui réagit n’est pas forcément une peau allergique, et la réaction ne laisse pas non plus obligatoirement de marque externe visible. Il est d’autant plus compliqué de remédier au problème qu’il ne répond pas à une pathologie précise qu’on pourrait adresser par un traitement médical !

Comment faire disparaître cette sensation d’irritation ?

A court terme, quand la sensation est là

Tout dépend bien sûr de ce qui provoque la réaction, mais l’urgence est de faire disparaître l’inconfort, si possible en agissant sur la cause de fond. Il est incontournable de commencer par une petite visite chez un spécialiste, pour écarter tout problème de santé d’origine neurologique ou dermatologique, comme l’eczéma ou la couperose.

Une fois cette étape réglée, on identifie les situations où les crises se produisent, et on essaie d’agir sur ce qui les conditionne : on protège son visage du froid ou du soleil intenses, on met des coupelles d’eau près des radiateurs ou on baisse la clim, on élimine tous les cosmétiques conventionnels pleins de substances chimiques pour passer au bio…

Quand la brûlure se fait sentir, une bonne astuce est d’appliquer une compresse humide froide sur la zone concernée afin de calmer l’irritation, et d’éviter d’appliquer du produit pendant plusieurs heures. Votre peau veut qu’on la laisse tranquille, écoutez-la !

A long terme, pour éviter que la réaction ne se reproduise

La peau réactive n’est pas une fatalité, et avec quelques changements d’habitudes, sa vulnérabilité peut devenir un lointain souvenir !

Pour la protéger et renforcer la barrière cutanée mise à mal par les agressions du quotidien, retrouvez une routine qui lui convienne :

  • Simplifiez. Diminuez drastiquement le nombre de produits utilisés, et quand un soin a fait ses preuves et convient à votre peau, gardez-le et n’en changez plus !
  • L’eau de plus en plus calcaire agresse la peau : préférez une eau nettoyante micellaire naturelle la plus douce possible, spécifiquement formulée pour les peaux fragiles, et rincez-la avec un spray d’eau thermale
  • Evitez les gommages trop fréquents
  • Prenez soin des zones les plus exposées surtout en hiver : appliquez des baumes sur le dos de vos mains et sur vos lèvres
  • Côté douche, privilégiez les gels lavants naturels et sans savon, tout particulièrement pour l’hygiène intime
  • Mangez des acides gras essentiels, comme l’huile de colza ou de noix, qui vont aider votre peau à se renforcer naturellement
  • Si la cause est d’origine émotionnelle, il faut agir sur votre mental : pratiquer de longues respirations, inhaler des huiles essentielles, essayer la sophrologie…

Et pour hydrater en douceur votre peau sensible sans provoquer de réaction de brûlure, optez pour une crème calmante bio testée dermatologiquement, à base de concombre apaisant et de fleur de calendula toute douce. Bien hydratée, votre barrière cutanée sera renforcée et plus résistante contre les agressions !

Dans Bien-être, On a la tchatche Partager :